Chez Maxi La Blonde et Son Brun

Domaine Baronniale de Pennes d'Albigeois et Seigneuriale de Cordàs (Royaumes renaissants).
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De l'arrivée d'un poussiéreux ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan newton

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/03/2013

MessageSujet: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Jeu 14 Mar - 11:42

Il arrivait un moment dans la vie de certaines personnes où presque plus rien ne parvenait à les étonner ou à les surprendre. Ethan était désormais de ceux-ci ... Après bien des mois, plutôt bien des années, de campagnes diverses et variées, à combattre les uns et les autres, il en arrivait à ne plus s'émouvoir de rien. Depuis son entrée à la Licorne, bien des années auparavant, il avait tout perdu, ou presque, ses amis, sa famille de cœur, sa joie de vivre, son âme ... Du Blondinet souriant que certains avaient connu en Narbonne, il ne demeurait qu'un Ténébreux. Les nombreuses blessures tant physiques que morales avaient meurtri son corps et son esprit. Sa vie qu'il avait mise au service des autres, ne lui appartenait plus depuis bien longtemps, et il lui arrivait même d'attendre avec impatience que l'on vienne la lui ôter. Mais la grande Faucheuse ne semblait pas être de cet avis, et tardait à l'appeler à ses côtés. Peut-être était-ce là le signe qu'il avait encore une quelconque utilité sur cette terre ... allez savoir ...

Ce fut donc sans étonnement aucun, qu'il prit connaissance de cette missive qui lui était parvenue on ne sait comment, portée par un pigeon doué d'un sens inqualifiable de la physionomie. C'est vrai quoi, ils étaient combien à Dijon en ce moment ? Des centaines de combattants, sans compter les villageois ... Et quelques jours plus tôt, ils étaient où ? En Champagne ? En Orléans ? Même lui ne s'en souvenait déjà plus ... Mais le pigeon lui, semblait être bien au fait de ses faits et gestes ... La lettre décachetée, il parcourut les quelques lignes qui lui rappelèrent qu'il allait encore prendre quelques rides supplémentaires ... comme si les cicatrices n'y suffisaient déjà pas ...

Castelreng a écrit:
Bonjorn à toi mon frère,

Je profite que ton anniversaire tombe dans quelques jours pour donner signe de vie.
J'espère que pour toi tout va bien, pour ma part, l'invitation ci-jointe t'en dira long sur ma vie.

J'espère pouvoir compter sur ta présence, nous retrouver en famille sera pour tous un grand plaisir.

Fraternellement,

Cast

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

En fait, cela lui en disait bien peu sur ce que l'on attendait de lui. Une réunion de Famille apparemment, mais de quelle famille ? Et où fallait-il donc se rendre ? La Baronnie de Pennes D'albigeois ? Cela lui en disait bien peu ... En Toulouse très certainement, non loin d'Albi, probablement ... Ce n'était pas la porte d'à côté ça ... Mais bon, on ne pourrait pas lui reprocher d'avoir fait sa mauvaise tête. Après avoir informé les autres membres du Haut Conseil de son absence à venir, il se pressa de prendre le strict nécessaire pour son voyage et se fut grâce à son fidèle compagnon de voyage, Storm, qu'il parcourut les lieues qui le séparaient du dit endroit.

Trouver la Baronnie fut chose relativement aisée. Et ce fut un donc Licorneux poussiéreux, sans aucun signe de distinction apparent, si ce n'était sa cape azurée mais passée de couleur au fil des ans et brodée de l'animal mythique argenté, qui se présenta à l'entrée du Domaine. Qui allait donc accueillir ce Blond au regard de braise, qui, sans son épée au côté et son écu dans le dos, aurait pu passer pour le dernier des gueux du Royaume ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nane

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Sam 16 Mar - 18:30

Nane avait rendez-vous avec Maxi pour fignoler les derniers détails. la liste des ingrédients indispensable avait été remise, après de longues discutions quant au choix du menu à Nortimer le Majordome stylé de Maxi.

Elle avait emprunté une monture à Cordes les écuries de son frère en étant bien garnies.
Pourtant la bête n'avait qu'un très lointain rapport avec son bon vieux Galopain. Son trot était sautillant du coup l'a blonde se sentait aussi secouée qu'un prunier.

Le pauvre animal faisait pourtant de son mieux mais son mieux n'était pas assez pour la blonde difficile.

Les portes de Penne se profilaient devant elle.

Une silhouette attendait devant l'entrée. Qui cela pouvait il bien être ? Les invités n'arriveraient que bien plus tard. Sans doute un colporteur ou un quémandeur quelconque prévenue du retour de la blonde baronne en ses murs.

Curieuse Nane s'approche du cavalier. Plus elle se rapproche, plus la silhouette lui rappelle quelqu'un. Elle scrute l'homme, sa mémoire en ébullition Elle a complètement oublié pourquoi elle est la, des bribes de souvenir l'assaillent des ruches, un tir a la corde... pourquoi ces images ?

Et d'un coup un souffle jaillit de ses lèvres, incrédule mais ravis, elle est sure de ne pas se tromper s'est bien lui son frère aîné, celui qui lui a tant manqué, celui dans les bras du quel elle aurait aimé se réfugier lorsque Marcj l'a quitté. Celui dont les conseil et la compréhension lui ont fait défaut.
Ethan...

C'est plus son coeur qui l'a reconnu que ses yeux, il a tellement changé... Elle n'ose pas lui sauter au cou comme elle le faisait naguère, l'homme qu'elle a devant elle a l'air plus dur, plus désabusé, il semble avoir perdu tout espoir... elle esquisse un geste en sa direction et le retient à la dernière seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nortimer*

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Dim 17 Mar - 21:58

La Blonde étant en plein petit déjeuner avec son promis, Nort' alla répondre à la porte, ne voulant que sa maîtresse ne soit dérangée que lorsqu'il aurait vérifié l'importance de la visite.
Il ajuste son veston, sourit poliment et ouvre la porte pour découvrir un homme en uniforme, un peu passé, mais étant allé avec sa maîtresse lors de la guerre de Provence aider les troupes pour leurs menus besoins en plus de s'occuper de soigner sa maitresse blessée, il savait les reconnaître.
Il avait devant lui un membre de la Licorne, même si celui ci semblait un peu usé et poussiéreux, Nort' reconnut donc l'appartenance de l'homme à cet ordre, avant de découvrir une Nane qui toisait le licorneux d'une étrange façon.


"Lo Bonjorn Chevalier, Dame Nane, Je suis Nortimer, l'employé de Mademoiselle la Baronne de Pennes d'Albigeois et Dona de Cunault. Damoiselle Nane, pardonnez que je fasse les présentations devant vous qui connaissez déjà la maisonnée. Messire Chevalier, entrez, je vous en prie...que puis je pour vous?"


Il vit que le sire tenait un des parchemins que la Blonde et le Senher Cast avaient fait envoyer.

"Pardon Messire Chevalier, seriez vous de la famille du Senher de Cordas, comme Damoiselle Nane?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan newton

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/03/2013

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Lun 18 Mar - 10:38

Alors qu'il patientait sagement devant l'entrée du domaine, ce fut plus son instinct de combattant aguerri que son ouïe qui le prévint de l'arrivée d'un cavalier. Il n'était pas en territoire hostile en ces lieux, enfin pas qu'il le sache. Les ténèbres semblaient s'être abattues sur l'intégralité du Royaume, et rares étaient encore les recoins perdus où la sérénité régnait. Alors que le bruit des sabots de l'équidé devenait plus perceptible, le Ténébreux se tourna vers l'arrivant. Il n'eut pas à chercher aux fins fonds de sa mémoire pour reconnaître celle qui arrivait. Elle l'avait confié aux bons soins de Cerridween alors qu'il était accepté au sein de la Licorne. En fait, ce fut l'inverse qui se produisit. Le Blondinet avait cessé de comptabiliser le nombre de fois où il avait porté secours à la Rouquine, mais ça, c'était une autre histoire ...
De nombreux souvenirs d'un lointain passé affluèrent en l'esprit du Licorneux, Narbonne et ses abeilles, Kali, Ivy, Oriabel, Jenifaël, Sara, Cast et bien sur Nane ... Comment oublier tous ceux qui avaient participé à son évolution en Languedoc, mais aussi ceux qu'il avait délaissés pour suivre la voie qu'il avait choisie. Une voie auxquels bon nombre ne comprenaient rien. Une voie sans issue, au service des autres. Une voie de combats, de noirceur et de ténèbres. Une voie sans avenir, sans lendemain. Une voie dont on savait qu'on ne pouvait la quitter qu'en rendant son dernier souffle. Une utopie disaient certains, une raison d'être pour ceux qui l'empruntaient.

Il n'eut pas le temps de dire un seul mot ni d'esquisser un mouvement que la porte s'ouvrit dans son dos, laissant apparaître ce qui lui semblât être un majordome. Ubiquité quand tu nous tiens ... Comment l'homme à l'étrange vêture avait-il fait pour deviner que le Blondinet était Chevalier ? Il ne portait pourtant pas le collier à la licorne d’argent, et rien sur lui, exception faite de son écu aux armes de la Licorne ne pouvait laisser deviner de son rang au sein de l'Ordre. Bien que l'évocation de son titre lui hérisse toujours les poils, le Ténébreux préféra ne pas relever, préférant penser que l'homme donnait ce titre à tous les inconnus. Il semblait prévenant, et coutumier des usages. Que pouvait-il pour le Blondinet ? Voilà question qui méritait à entendre réponse.

Bonjour Messire Nortimer.
Ce que vous pouvez pour moi ? Et bien commencez donc par ne plus m'affubler d'aucun titre quelconque, si glorieux soit-il à l'oreille de certains. Je me prénomme Ethan.
Et pour répondre à votre seconde question, je ne connais aucun Senher de Cordas. Je suis ici sur invitation d'un vieux bougon nommé Castel, qui m'a invité à une réunion de famille, dont voici l'écrit.


Voilà qui donnait le ton. Fallait dire à la décharge du Blondinet qu'il n'avait pas pris le temps de lire les titres de noblesse sur l'invitation du parchemin. C'était là pour lui chose désuète, que seuls ceux enclins aux pouvoirs s'attachaient à énumérer avec la plus grande admiration. Lui, les titres il s'en fichait comme de l'an 40. Il savait des gueux bien plus nobles que les nobles eux-mêmes, et des nobles bien plus brigands que tout ce que l'on pouvait imaginer. En ces jours de décadence du Royaume, les titres étaient donnés ou vendus à de bien piètres représentants de ce qu'aurait dû être la Noblesse de France. Présentant le parchemin au majordome, le Blondinet continua.

Nane est en effet ma sœur de cœur. Je ne sais pas ce qu'il en est pour elle concernant votre Senher ou votre Baronne, mais nous sommes tous deux parents de Cast.

Le Blondinet profitât du moment que prit le majordome pour intégrer ce qu'il venait de lui dire, pour se pencher vers Nane et lui déposer un baiser sur la joue. Le moment n'était pas favorable pour échanger sur le long temps qui s'était écoulé depuis leur dernière rencontre, il y avait de cela une éternité. Aussi la gratifiât-il d'un simple, mais chaleureux Bonjour soeurette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nane

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Lun 18 Mar - 13:35

Geste retenu, porte qui s'ouvre coupant tout élan supplémentaire.

Si elle le pouvait elle aurait bien étranglé Nortimer des ses propres mains pour le coup. Mais bon ça se fait pas quand même ! Elle va pas l'étrangler simplement parce qu'il a mal choisi son moment pour ouvrir la porte.... quoi que...

Le malheureux homme malgré son flegme a un sursaut fort discret quand il croise le regard de la blonde. Depuis le temps qu'elle n'a pas vu son frère il faut que les retrouvailles soient interrompues par un importun.

Enfin un mal pour un bien Ethan va pouvoir profiter de quelques jours de calme d'un bain aussi car la poussière le rend uniformément grisâtre.

Lorsqu'il parle elle se berce du son de sa voix avec ravissement. Quel bonheur de l'entendre à nouveau. Même si le coté râleur de Cast semble avoir déteint sur lui remarque t'elle avec amusement.

Quand il pose un baiser sur sa joue elle ne peut s’empêcher de poser ses doigts à l'emplacement que ses lèvres viennent d'abandonner et un sourire rayonnant de joie l'illumine toute entière.

Elle se reprend bien vite et embrasse en retour son frère chéri.

Elle en profite pour lui chuchoter discrètement :

Cast, est, le Seigneur de Cordas !

Elle se tourne ensuite vers Nortimer :

Mon ami, mon frère a besoin d'un bain en premier lieu si Maxi ne veut pas voir ses tapisseries grisonner elles aussi. Je sais que les soldats ont la peau dure mais un bon lit ne sera pas de trop je suppose au moins le temps de chasser la fatigue de la route. Je crois que Maxi a des chambres pour les invités et qu'elles sont prêtes vu l’évènement à venir. plus bas pour les seules oreilles de Nortimer elle ajoute Vous pourrez également faire préparer un plateau avec un en cas pour Ethan et le lui faire porter au plus vite.

Puis revenant à son frère.

Tu n'as jamais été mon frère de coeur tu es mon frère tout court. Tu m'as donné une famille quand je n'en avais plus. Mais de cela nous reparlerons lorsque tu seras reposé.

Geste de tendresse trop longtemps refoulé, sa main se hisse lentement encore incrédule jusqu’à la joue d'Ethan et la caresse avec affection.

J'ai cru ne plus jamais te revoir tu sais ! Entrons si tu le veux bien, nous allons avoir quelques jours pour nous retrouver tous !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nortimer*

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Mar 19 Mar - 14:35

Une chance se dit-il que la bonne dame Nane se soit trouvée là, car foi de Nortimer, il se trouvait gêné face à cet homme sombre à qui il n'avait voulu que montrer le respect du aux invités de sa " Mademoiselle" et son promis. Il faut bien le dire, le bon Nort était certain que le Seigneur qui, depuis des semaines faisait une cour empressée à sa maitresse, obtiendrait sa main. L'avantage d'être domestique d'une grande maison était bien d'être au courant de tout ce qui concerne ses maîtres.

Prenant le vélin que lui tendit l'homme et donc il en connaissait la teneur, il se fit discret, plus encore qu'à l'ordinaire si ce fut possible, et, ayant ouvert en grand la porte pour que ce beau monde puisse en franchir le seuil, laissa le frère et la sœur.

Lorsque dame Nane lui recommanda de faire préparer un bain dans une des chambres prêtes pour recevoir les invités arrivant, il jeta un regard timide au soldat, craignant sa réaction. Aussi, c'est sans prendre de risque aucun qu'il répondit de son ton flegmatique.


Si cela agréé à Messer Ethan... Ne pouvant décidément pas le nommer par son simple prénom Il pourra se restaurer le temps que l'eau de son bain chauffe... Un valet sera mis à sa disposition comme il se doit...

De nouveau il attendit de pouvoir reprendre la parole.

Désirez vous aussi prendre un peu de repos avant d'aller rejoindre Mademoiselle la Baronne et le Seigneur votre frère dame Nane ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nane

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/03/2013

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Mar 19 Mar - 19:21

Elle lance un sourire d'excuses à Nortimer.

Pardonnez moi Nortimer j'ai un peu outrepassé mes droit en vous dictant ce que vous aviez à faire surtout que je connais votre remarquable efficacité. Ainsi que votre gentillesse et le soin que vous prenez de nous quand nous venons.

Pour ce qui est de me reposer je viens juste de Cordas ou j'ai fais halte pour la nuit et comme vous le savez la distance n'est pas bien grande entre les deux demeures lorsqu'on coupe à travers champs.

Avant de voir Maxi j'aimerais m'assurer que les cuisines ont bien été approvisionnées de ce que j'ai commandé pour le repas et que j'aurais une petite main habile pour m'aider à la préparation de plats.

Prévenez s'il vous plait simplement Maxi et Cast que je suis arrivée et qu'il me trouveront à inspecter la cuisine.


Elle sourit et ajoute :

Vous pourrez m'emmener au cuisine après Nortimer je vous prie ?
Je ne me souviens pas ou elle se trouve... mais cela uniquement après avoir installé Ethan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan newton

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/03/2013

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Mer 20 Mar - 8:41

Cast Seigneur de Cordas ! Ben ça pour une nouvelle, c'était une nouvelle ... Mais le Blondinet ne broncha pas pour autant. Il fallait dire que bon nombre de ses anciennes connaissances étaient soit disparues, soit dotées de titres plus mirifiques les uns que les autres. Quoi de plus normal après tout, pour ceux qui s'investissaient dans les instances locales.

Le Ténébreux fronça imperceptiblement les sourcils quand Nane demanda au Majordome qu'il fasse le nécessaire pour qu'il ait accès à un bain, sous peine de tâcher les nobles décorations de la demeure. Il n'avait pas l'habitude se prélasser dans des eaux chauffées le Licorneux. Lui son truc, c'était les rivières, les rus, les seaux d'eau fraichement puisés ... à la dure quoi. Un bon vieux savon noir qui ne quittait jamais ses fontes pour se frotter allègrement, et la fraicheur des ondes pour se revigorer. Un bain, c'était un truc pour se ramollir, se détendre, flétrir la peau, un truc de noble quoi. Et de là à penser qu'il allait tâcher la demeure ... Certes, il allait certainement détonner par sa présence au beau milieu de l'assemblée dont il ne savait pas de qui elle serait composée. Quant au lit, il y avait bien longtemps qu'il n'en avait eu l'usage ...

Le Majordome semblait s'être recroquevillé sur lui même au fil de la conversation. Il était certain que s'il avait l'habitude de croiser des gens de la Haute, il devait être quelque peu décontenancé par l'attitude du Ténébreux. Mais l'entendre l'affubler d'un Messer Ethan, fit jaillir une étincelle de mécontentement dans le regard de braises du Licorneux. Là, il n'avait pas compris le Nort ! Il allait devoir se décoincer s'il ne voulait pas que le Blondinet lui parle du pays. Ethan prit cependant sur lui de lui répondre d'un ton qu'il espérait complaisant.

Allons donc, mon brave. Ne vous souciez pas de mon confort personnel. Indiquez moi plutôt l'emplacement des écuries que j'y installe ma monture, et par la même occasion la rivière ou le puits le plus proche que j'aille y faire mes ablutions. J'ai de quoi me laver et me changer dans mes fontes. Je ne voudrais pas que vous ayez plus de nettoyage à faire après mon lavage qu'avant que je ne pénètre en ces lieux.

Je suis au moins rassuré sur le fait d'avoir trouvé la bonne demeure. Et pour ce qui est du repos, je profiterai du coussin moelleux de la paille qui doit joncher vos écuries. Soyez assuré que cela sera bien plus confortable que tout ce que j'ai pu connaitre ces derniers mois.


Voilà qui devrait au moins rassurer le Majordome sur deux points. Le Ténébreux ne l'avait pas encore occis, et il n'aurait pas à se soucier de son bien-être. Nane quant à elle s'enquérait déjà de l'état des cuisines ... Pourquoi cela ne l'étonnait-il guère ? Il se souvenait des tartes qu'elle lui portait quand ils avaient l'occasion de se croiser, il y'avait de cela une éternité maintenant. Voilà qui promettait de s'en mettre plein la pense si s'était elle qui s'occupait de la restauration. Combien de temps qu'il n'avait pas eu l'occasion de prendre un vrai repas ? Même de cela il ne se souvenait plus ... Il ne lui restait plus qu'à patienter sagement que le bon Nort lui indique les lieux qu'il lui avait demandé. Après, y'aurait qu'à voir venir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nortimer*

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Mer 20 Mar - 10:49

S'il n'avait pu cacher son embarras, aux paroles du soldat il blêmit et pas qu'un peu. Comment cet homme pouvait-il penser que sa "Mademoiselle" laisserait l'un de ses invités dormir dans les écuries ? Et que lui ! Nortimer ! majordome de la Baronne, laisserait l'un des invités de sa maitresse conduire sa monture dans l'écurie comme un simple palefrenier ? Passe encore s'il voulait faire ses ablutions au puits, ça à l limite il pouvait comprendre qu'il préfère l'eau fraîche à la douceur de l'eau chaude. Quoi que.. il aurait très bien put lui faire monter cette même eau dans la chambre que la baronne lui avait fait préparer à son intention.

Dandinant d'un pied sur l'autre, plus gêné que jamais de toute sa vie de Majordome, Nort ne savait comment faire comprendre au frère de Monsieur - Parce que ce ne pouvait-être que le frère de Monsieur puisque dame Nane le disait être son frère - que c'était inconvenant. Alors, n'osant même le regarder, il bafouilla.


Mais... mais... c'est...vous n'y pensez pas... ma Mademoiselle Maxi en sera choquée...

Et, se reprenant un peu, releva la tête, ne cachant plus l'embarras dans lequel il se trouve à cet instant, se fit suppliant car il pensait également que sa place serait là mise en danger s'il ne parvenait pas à faire changer d'avis cet étrange invité. Il faut bien le dire, pour le majordome c'était une première ! Jamais avant ce soldat, les invités de sa maitresse n'avaient refusé l'hospitalité de son toit.

Je vous en prie.. Mes... Ethan
Parvenant avec peine à avaler le "messer" Acceptez la chambre de ma Mademoiselle qui s'est démenée pour que tout soit parfait pour ses convives...C'est... c'est tellement important pour ma Mademoiselle cette journée et... et... Elle est tellement heureuse...Petit Jean, le palefrenier de Mademoiselle la Baronne vous montrera les écuries si vous ne voulez lui confier votre monture... Mais je vous assure Mes... Ethan qu'il prend grand soin des chevaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merer

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 18/03/2013

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Mer 20 Mar - 13:10

Et les fiançailles vinrent, alors qu’il terminait de donner ses consignes pour la journée à venir, le Blond se mit rapidement en marche pour gagner le domaine voisin de Cordas. Il apercevait régulièrement cette grande demeure quand il parcourait les campagnes lors de ses périples de chasses en tout genre mais il n’y avait que trop peu prêter attention. Se demandant parfois pourquoi il y avait un si grand mur l’obligeant à tant de détour il ne s’était jamais risquer à tenter le diable en allant braconner de l’autre côté.
Maintenant que Castelreng s’était rapproché de Maxi blonde, il ne lui restait plus qu’à franchir les grilles de la propriété.
C’est drôle, se disait-il à haute voix tout en lorgnant les quelques jonquilles s’épanouissant au soleil, je me suis toujours demander quel trésor pouvait se cacher en ces murs, hormis la propriétaire, bien entendu. Ses paroles le fit sourire, le Brun avait semble- -il trouver chausse à son pied et ce, après avoir fatigué bien des cordonniers. Il avait mis du cœur à l’ouvrage, comptant fleurette à toutes les sauces pour redonner du baume à son cœur meurtri. Son Capitaine avait parfois profité de l’occasion, puisque dans les sorties romanesques du Seigneur, les écus par poignées étaient dépensés et par barriques entière les choppes avalées.

Se penchant quelques instant, les quelques fleurs cueillit serviraient de bouquet pour ne pas arriver les mains vides. Si ce n’était pour la Dame de maison, ce serait pour sa Blonde à lui.

Les paysans étaient à semer leur blé et leur maïs à la volée dans leur champ, les femmes s’occupaient de leur rejeton le nez crotteux, les brigands vivaient leur petite vie tranquille sans avoir peur de personne et encore moins du prévôt et Merer, lui, la vessie pleine à déborder, arrivait bientôt devant l’entrée.
Un arbre, un petit bosquet, non un olivier et un gros, tien voilà qui ferait son affaire, valait mieux arriver léger que de devoir se retenir pendant une matinée entière et ne pas trouver de place dans son estomac, le moment du repas venu. Quant aux latrines, malgré tout le confort que l’on veut bien y mettre, la pierre reste froide le lieu étriqué et l’odeur pestilentielle. Se soulager allègrement contre la rugosité d’un arbre en plein nature, il n’y avait pas plus beau panorama.

Coup d’œil à droite et coup d’œil à gauche, le voilà qui remballe ses attributs dans le râtelier et en verrouille l’accès pour rendre les lieux présentables, il sort un pied de sa cachette et se remet sur le chemin avant de profiter de l’ouverture en grand des grilles.
Le pas léger, il gagne la grande porte qui ferme la maison et sur le perron cherche la cloche ou tout autre moyen d’indiquer sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nortimer*

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Mer 20 Mar - 20:37

Le brave Nort Mena d'abord Damoiselle Nane aux [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] qui étaient attenantes au Vestibule.
Puis il, revint vers Mess...Ethan, espérant que celui ci ai accepté l'idée de vivre un peu plus dans le luxe qu'à son habitude le temps de son séjour à Pennes.

Il déglutit, vérifie que sa Maitresse ou son futur Maître ne sont pas dans les environs :

"S'il vous plait Ethan, permettez moi de faire ce pourquoi je suis au près de Mademoiselle depuis 3 ans. Ces fiançailles sont pour moi comme une sorte d'examen final. Je veux prouver à ma Maîtresse et à votre Frère que je suis désormais capable de gérer le Domaine et devancer leurs besoins en toute autonomie. Mademoiselle m'a sauvé du caniveau auquel mon rang de puiné d'un meunier ruiné me destinait. Laissez moi vous conduire directement à [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] où vous pourrez vous installer et prendre du repos ou faire selon vos aises...je suis même prêt à vous monter moi même de l'eau du puit si c'est là votre souhait...Puis quand Mess...quand vous vous en sentirez l'envie, je vous propose de rejoindre les invités au [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]. Si vous voulez bien me suivre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan newton

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 14/03/2013

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Jeu 21 Mar - 8:36

À toujours vouloir être fidèle à sa ligne de conduite, le Licorneux en avait peut-être fait un peu trop là. À sa décharge, il n'avait pas souvenir d'avoir déjà fait l'objet de tant d'attention, voire même de trop d'attention. Il n'était pas de ceux qui étaient dans les "petits papiers" des Grands de ce Royaume, quand bien même il ait eu à côtoyer bon nombre d'entre-eux. Et son caractère sombre lui permettait d'échapper à toutes les festivités qui pouvaient être données. Il n'était désormais plus qualifié d'aimable mais de sombre, ni de joyeux mais de renfermé, encore moins de souriant mais de glacial. Il n'était pas impoli le Ténébreux, quand bien même il soit capable de remettre vertement à sa place toute personne, quelque puisse être son rang ou son statut. Non, il était juste fatigué, éreinté, essoré, vidé de toute l'essence même qui font que certains trouvent de la beauté et de la joie dans la plus simple des choses.

Et donc, quand Nort revint à la charge, après s'être débarrassé de Nane, ce furent la compassion et l'humilité du Blondinet qui reprirent le dessus. Il se voyait mal mettre en défaut le Majordome qui faisait tout pour rendre son séjour agréable, et surtout pour répondre aux exigences de sa Maîtresse. Il ne connaissait que trop bien cet état de servitude, et les devoirs que celui-ci exigeait. Lui même, malgré son statut de noble n'était qu'un cerf du Royaume. Il était sous l'égide du Grand Maître de l'Ordre de la Licorne, et de par là même au services des autres. Alors, bien qu'il eut plus envie de faire demi-tour et de s'en retourner combattre l'adversité, il s'attacha à accéder aux souhaits du Majordome. S'efforçant d'adoucir sa voix, il commença à rassurer ce dernier.

Mon cher Nort, ne voyez pas en mes propos ou mon attitude l'envie de décevoir qui que ce soit. Je ne suis pas au fait de la bienséance, et suis plus accoutumé à une vie spartiate qu'aux soieries et autres douceurs des salons.
Je ne voudrais point vous savoir blâmé par la faute de mon entêtement. Aussi vais-je accéder à vos souhaits. Je vous laisse donc confier mon destrier aux bons soins de votre palefrenier. En ce qui me concerne, je vais de ce pas, tâcher de me rendre quelque peu plus présentable, si tant est que cela soit possible.


Ethan adressa un clin d'œil au Majordome, tentant de lui faire comprendre qu'il n'avait rien contre lui. Puis il se mit en devoir de le suivre jusqu'à la chambre qui lui avait été préparée, veillant à ne pas toucher quoi que ce soit, de peur de salir les lieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clarysse

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   Sam 23 Mar - 9:36

Nortimer étant déjà à courir partout, c'est Clarysse qui prit le relai à la porte de la demeure pour guider les invités. Elle connaissait bien la Maison, mais connaissait un peu moins les usages et les personnes invitées par sa Maîtresse. Elle réajusta sa tenue et ouvrit la porte, y découvrant un homme en armes et en muscles.

"Lo Bonjorn Messire, je suis Clarysse, la suivante de Mademoiselle la Baronne. Soyez le Bienvenu à Pennes d'Albigeois. Je ne pense me tromper en pensant que Messire est invité par Mademoiselle et le Senher Castelreng...je vais vous guider vers eux si vous voulez bien me suivre Messire...Ils sont au [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'arrivée d'un poussiéreux ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'arrivée d'un poussiéreux ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bric-à-brac poussiéreux SVP !
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Maxi La Blonde et Son Brun :: Accueil :: Demandes d'accès aux domaines-
Sauter vers: